Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Aller à l'aperçu des médicaments

Sertraline

ATC: N06AB06

Serlain Sertraline Apotex Sertraline EG Sertraline Mylan Sertraline Sandoz Sertraline Teva

Cliquez sur le nom de marque pour plus d’informations sur ce médicament via le CBIP.

Indications

Système nerveux:

Soins palliatif - soins de fin de vie: 

Contre-indications

  • insuffisance hépatique sévère

Dosage

  • pour débuter: dose de 50 mg par jour
  • augmenter la dose si la réponse clinique n’est pas satisfaisante (celle-ci apparaît après un délai de 2 à 4 semaines) jusqu´à une dose maximale de 200 mg par jour
  • quand il y a réponse, le traitement doit être poursuivi au moins 4 à 6 mois
  • à la fin du traitement, il est conseillé de réduire progressivement la dose

Précautions d’utilisation

  • les comprimés sont administrés en une prise journalière, à n’importe quel moment de la journée et indépendamment de la prise alimentaire
  • prudence chez les patients épileptiques ou avec antécédents d’épilepsie
  • prudence chez les patients parkinsoniens (effets extrapyramidaux)
  • patients sous diurétiques (thiazidiques et diurétiques de l’anse): risque d’hyponatrémie pouvant conduire à de la confusion, à des convulsions
  • risque de chutes avec leurs conséquences (fractures, plaies,...)
  • insuffisance hépatique: adapter la posologie
  • surveillance accrue de la glycémie chez les patients diabétiques et ajustement éventuel du traitement
  • en cas de canicule, peut aggraver les effets d’un coup de chaleur

Effets indésirables

  • gastro-intestinaux: nausées, diarrhée, sécheresse de la bouche, risque de saignements gastro-intestinaux (risque encore majoré si prise concomitante d’AINS)
  • neurologiques: effets extrapyramidaux, somnolence et fatigue ou au contraire, agitation, insomnies, nervosité
  • risque d'hyponatrémie
  • allongement de l’intervalle QT en cas de surdose

Interactions

+ IMAO: risque de syndrome sérotoninergique, parfois létal => au moins 2 semaines d’arrêt d’un IMAO avant instauration de la sertraline

+ substances à action sérotoninergique (certains antidépresseurs, tramadol, buspirone, dérivés de l’ergotamine, dextrométhorphane, lithium, triptans, millepertuis,...): augmentation de la toxicité et risque de syndrome sérotoninergique; si de telles associations sont nécessaires, le traitement doit être instauré progressivement et contrôlé régulièrement

+ médicaments dépresseurs du système nerveux central et alcool: potentialisation des effets indésirables centraux de la sertraline

+ anticoagulants oraux, anti-inflammatoires non stéroïdiens, autres antiagrégants: la sertraline augmente le risque d’hémorragies

+ médicament hyponatrémiants (par ex. diurétiques thiazidiques, de l’anse ou hyperkaliémiants, des antiépileptiques tels que la carbamazépine, lamotrigine): addition d’effets hyponatrémiants

+ médicaments abaissant le seuil épileptogène (par ex. neuroleptiques, autres antidépresseurs, tramadol, quinolones, anticholinestérasiques): addition d’effets convulsivants

+ médicaments métabolisés par CPY2D6 (voir ): effets augmentés par la sertraline, inhibiteur de l’isoenzyme

Couper et broyer

  • couper: certaines spécialités sont sécables (voir tableau comparatif des prix)
  • broyer: les comprimés de Serlain® et de Sertraline® EG peuvent être broyés; il existe une alternative (Serlain® solution à diluer pour solution buvable)

Commentaires

  • la solution de sertraline doit être diluée avant utilisation dans +/- 120 ml d'eau, boissson gazeuse au citron, limonade ou jus d'orange. Ne pas préparer à l'avace. Contient de l'alcool


Feedback

Feedback

Inscrivez-vous et restez informé!

Vous souhaitez rester informé(e)  de nos projets;

le Formulaire(Info), le (e)-folia, les fiches de transparence ou nos nouveaux projets?

Inscrivez-vous ici