Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Aller à l'aperçu des médicaments

Lorazépam

ATC: N05BA06

Lorazepam EG Serenase Temesta

Cliquez sur le nom de marque pour plus d’informations sur ce médicament via le CBIP.

Indications

Soins palliatifs:
  • anxiété, agitation aiguë: de préférence courte ou intermittente (choix entre lorazépam et midazolam)
  • dyspnée (surtout s'il y a une composante d'anxiété ): en cas d'échec du traitement causal, du traitement non médicamenteux et de la morphine (choix entre lorazépam et midazolam)
    • L'association avec la morphine peut également être une option pour soulager la dyspnée sévère. 
Système nerveux, trousse d'urgence:
  • troubles anxieux généralisés: sélectionné uniquement pour des situations aiguës et exceptionnelles, limité dans le temps (avec une date d'arrêt) et à la dose la plus faible 
  • délirium: uniquement en cas de délire de sevrage d'alcool ou de benzodiazépine
  • insomnie: en situation aiguë, exceptionnellement, et limité dans le temps.

Contre-indications

(relatives en soins palliatifs)

  • insuffisance respiratoire sévère
  • syndrome d’apnées obstructives du sommeil

Dosage

Des doses plus faibles sont utilisées pour les personnes âgées, souvent la moitié de la plus faible dose recommandée.
Troubles du sommeil:
  • per os :  à prendre au coucher 0.5 à 2 mg
Dyspnée:
  • per os ou sublingual : 0,5 à 2 mg,  à répéter en fonction de la situation
    • dans cette indication, le lorazépam est souvent associé aux opioïdes
Anxiété :
  •  per os: 1 à 3 mg p.j. en 2 à 3 prises
Délire de sevrage alcoolique, Trousse d'urgence
  • per os, i.m. ou i.v.:  0,5 mg à 2 mg (0,05 mg/kg)
    • à répéter si nécessaire toutes les 2 heures, en fonction des symptômes

 

Précautions d’utilisation

(relatives en soins palliatifs)

  • durée du traitement: aussi courte que possible (de l’ordre d’une semaine) afin d’éviter le risque de tolérance et de dépendance
  • risque de chutes avec leurs conséquences (fractures, plaies,..)
  • risque de syndrome de sevrage (signes d’anxiété, réapparition de l’insomnie, confusion, hallucinations, cauchemars) lors d’un arrêt brutal d’un traitement chronique (quelques semaines), pouvant être associé à un risque de convulsion surtout en cas d’utilisation concomitante de médicaments qui abaissent le seuil convulsif
  • peut aggraver les effets d’un coup chaleur

Effets indésirables

(relatifs en soins palliatifs)

  • somnolence diurne, confusion
  • troubles de la concentration et de la mémoire, aggravation des troubles cognitifs ou de démence, amnésie antérograde, réaction paradoxale
  • faiblesse musculaire
  • ataxie
  • administration de fortes doses et administration parentérale: dépression respiratoire et hypotension

Interactions

+ alcool et médicaments dépresseurs du système nerveux central: potentialisation des effets sédatifs et augmentation du risque de dépression cardiovasculaire et respiratoire

+ clozapine: risque d’hypotension sévère et risque de dépression respiratoire voire d’inconscience et d’arrêt respiratoire (peu de cas rapportés mais la sévérité de l’interaction impose un bon monitoring lors de l’association de ces médicaments)

Couper et broyer

  • couper: certaine spécialités sont sécables (voir tableau comparatif des prix)
  • broyer: les comprimés de Temesta® 1 mg et 2,5 mg, de Serenase® 1 mg et 2,5 mg peuvent être broyés extemporanément (sensibilité à la lumière); il existe une alternative plus onéreuse: les comprimés de Temesta Expidet® qui se délitent dans la bouche et ne nécessitent pas d'être avalés avec de l'eau

Préservation et conservation

  • ampoules à conserver dans l'obscurité et au réfrigérateur (entre 2 et 8°C)

Commentaires

MOTIVATION POUR LA SÉLECTION 

Soins palliatifs

  • anxiété, agitation aiguë:  Il n’existe pas d’étude méthodologiquement correcte qui évalue un traitement médicamenteux de l’anxiété en fin de vie$​​​. 
  • troubles de sommeil:Dans le cadre de traitements palliatifs, on ne trouve pas de résultats solides d'études sur l'utilité des benzodiazépines ou de substances similaires dans la prise en charge de l’insomnie$​​​.
  • dyspnée  : les benzodiazépines, par leurs effets anxiolytiques et sédatifs, peuvent soulager la dyspnée lorsque les mesures non-médicamenteuses et les opioïdes échouent. Dans ce cas, le lorazépam constitue une bonne option$​​​​​​​​. Si une administration parentérale est nécessaire, le midazolam peut être pris en considération.
    • L’association d’un anxiolytique à la morphine est également une option pour atténuer les dyspnées sévères$​​​. 

Système nerveux

  • Trouble anxieux généralisé : les benzodiazépines ont un effet anxiolytique plus rapide que les antidépresseurs. Leur efficacité à long terme est limitée (voir Fiche de Transparance) En cas d'anxiété prononcée, une benzodiazépine peut être administrée brièvement dans une situation aiguë. Ne pas utiliser pendant plus de 2 à 4 semaines en raison du risque de dépendance et d'accoutumance (voir Fiche de Transparence).
  • Délirium : Les benzodiazépines ne sont recommandées qu’en cas de sevrage d’alcool ou de benzodiazépines$​​​.
  • Troubles du sommeil : les benzodiazépines ne sont sélectionnées qu’exceptionnellement, en situation aigue, à très court terme (max 1 semaine) et à la dose la plus faible possible. Les benzodiazépines n’améliorent pas le sommeil à long terme et leur usage, en particulier chez les personnes âgées est associé à de nombreux effets indésirables. La date d'arrêt est communiquée au patient dès le début afin de ne pas créer de fausses attentes concernant des somnifères (voir Fiche de Transparence)

Lorazépam est une molécule à durée d'action intermédiaire sans métabolites actifs (les benzodiazépines à longue durée d'action ne sont pas recommandées chez les personnes âgées en raison du risque d'accumulation)



Feedback

Feedback

Inscrivez-vous et restez informé!

Vous souhaitez rester informé(e)  de nos projets;

le Formulaire(Info), le (e)-folia, les fiches de transparence ou nos nouveaux projets?

Inscrivez-vous ici