Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Aller à l'aperçu des médicaments

Lévodopa + bensérazide

ATC: N04BA02

Duodopa Prolopa 125 Prolopa 250

Cliquez sur le nom de marque pour plus d’informations sur ce médicament via le CBIP.

Indications

Système nerveux:

  • maladie de Parkinson: dans la phase non compliquée, avec des phénomènes "off" et avec des dyskinésies

Contre-indications

  • glaucome à angle fermé
  • accident coronarien récent, trouble grave du rythme cardiaque
  • psychoses ou névroses graves
  • ulcère gastroduodénal en phase active
  • mélanome (ou antécédent de mélanome)

Dosage

  • 62,5 mg (50 mg de lévodopa + 12,5 mg bensérazide) 2 fois par jour; augmenter la dose de 62,5 mg, si nécessaire, après un minimum de 3 jours, jusqu’à la dose efficace individuelle
  • les formes d’administration conventionnelles doivent se prendre si possible à jeun (30 min avant les repas), mais ceci augmente les effets indésirables gastro-intestinaux
  • la forme «HBS» doit être prise avec un repas ou une collation

En cas d'insuffisance rénale

  • l'effet de l'insuffisance rénale sur la kinétique du lévodopa et ses métabolites n'a pas (encore) été étudiée, il convient de rester prudent 

Précautions d’utilisation

  • lors de l’utilisation à long terme, fluctuations de la réponse thérapeutique (akinésie de fin d’activité d’une dose, dyskinésie de pic d’activité d’une dose, effets «on-off»):
  • prévenir les patients du risque de somnolence, d’accès soudains de sommeil et d’hypotension orthostatique (risque potentialisé avec des médicaments antihypertenseurs et vasodilatateurs, e.a. dérivés nitrés)
  • une coloration brun-noir des urines peut apparaître en cours de traitement
  • hormis l’interruption nécessitée par une intervention chirurgicale (12 à 48h avant) le traitement ne doit pas être arrêté brusquement

Effets indésirables

  • à court terme:
    • nausées, vomissements, constipation
    • hypotension et rarement, arythmies cardiaques
    • troubles du comportement (confusion, hallucination, délire)
    • augmentation de la libido
    • somnolence ecessice et accès soudains de sommeil diurne
    • altération du goût
  • à long terme:
    • dyskinésies, dystonies, fluctuations motrices

Interactions

+ IMAO non sélectifs: risque de crises hypertensives; à l’arrêt d‘un traitement par IMAO, un délai d’au moins 14 jours doit être respecté avant d’instaurer un traitement par lévodopa

+ antipsychotiques (et les médicaments apparentés comme l'alizapride, le métoclopramide, le véralipride, etc. ): antagonisent l’action de la lévodopa

+ inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, antangonistes calciques: risque d’aggravation des symptômes parkinsoniens

+ repas riche en protéines, anticholinergiques, sels de fer: diminution de l’absorption de la lévodopa; si l’association au fer est nécessaire: espacer les prises au minimum de deux heures

+ médicaments antihypertenseurs et vasodilatateurs (e.a. dérivés nitrés): potentialisation du risque d’hypotension orthostatique

+ mémantine: renforcement des effets indésirables dopaminergiques

+ bupropion: troubles neuropsychiques (à éviter)

+ baclofène: troubles neuropsychiques et digestifs (à éviter)

+ methyldopa: augmentation des effets de la lévodopa (à éviter)

Couper et broyer

  • couper: certaines spécialités sont sécables (voir tableau comparatif des prix)
  • broyer/ouvrir: Prolopa® compr. 250 mg peuvent être broyés extemporanément, Prolopa® caps. 125 mg peuvent être ouvertes; il existe une alternative (comprimés dispersibles); les capsules à libération prolongée ("HBS") ne peuvent être ouvertes ni broyées.

Commentaires

MOTIVATION POUR LA SÉLECTION

  • Chez les patients de plus de 60 ans les patients présentant une comorbidité ou des symptômes avec un fort impact sur la qualité de vie, on débute généralement le traitement avec la lévodopa (précurseur de la dopamine) + bensérazide (un inhibiteur de la dopadécarboxylase) (Répertoire VBIP10.6)
  • Chez les personnes âgées, l'utilisation de médicaments antiparkinsoniens autres que la lévodopa est problématique en raison de l'apparition plus rapide de complications neuropsychiatriques.  t
    • L’association de lévodopa + bensérazide à libération immédiate est sélectionnée comme premier choix au stade initial de la maladie de Parkinson sans complication.
    • L'utilisation de préparations à base de lévodopa à libération prolongée ne retarde pas l’apparition de complications motrices; elles peuvent être utilisées chez les patients présentant une hyperkinésie liée à un pic de dose avec des symptômes de 'wearing-off'.  En effet, la concentration plasmatique maximale de la lévodopa reste plus faible et sa demi-vie d’élimination est prolongée.


Feedback

Feedback

Inscrivez-vous et restez informé!

Vous souhaitez rester informé(e)  de nos projets;

le Formulaire(Info), le (e)-folia, les fiches de transparence ou nos nouveaux projets?

Inscrivez-vous ici