Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Aller à l'aperçu des médicaments

Fentanyl

ATC: N02AB03

Durogesic Fentanyl EG Fentanyl Sandoz Matrifen

Cliquez sur le nom de marque pour plus d’informations sur ce médicament via le CBIP.

Indications

Soins palliatifs:

Dosage

Pour le choix de la dose initiale, calculer l'équivalence des doses: en pratique, 25 µg de fentanyl libéré par heure correspond à une dose de 60 à 90 mg de morphine orale par 24 heures:

Morphine (orale)/24h Fentanyl patch
30mg (30-60) 12µg/h
60mg (61-90) 25µg/h
120mg (91-150) 50µg/h
180mg (150-210) 75µg/h
240mg (211-270) 100µg/h
  • délai d’action = 12 à 18 heures; administration des doses habituelles de morphine pendant au moins 12 heures après la mise en place du patch
  • durée d’action = 72 heures; cette durée d’action peut se réduire progressivement (jusqu'à 48 heures chez moins de 5% des patients)
  • l’adaptation des doses se fera toutes les 72 heures en fonction de la quantité d’entredoses de morphine (à libération conventionnelle) éventuellement administrées, de l’évaluation de la douleur et des effets indésirables
  • pas de doses maximales en principe tant que les effets indésirables sont contrôlés; plusieurs dosages de patches peuvent être combinés
  • lors du retrait du patch, les concentrations plasmatiques sont réduites de 50% en 17 heures (13 à 22 heures)

En cas d'insuffisance rénale

  • observer le patient pour détecter les symptomes de toxicité du fentanyl (relatifs dans un cadre palliatif)

Précautions d’utilisation

(relatives en soins palliatifs)

  • prudence en cas d’hypothyroïdie, de bradyarythmies, d’hypertension intracrânienne, d’insuffisance respiratoire, surrénalienne, rénale ou hépatique, d’asthme, d’hypertrophie prostatique
  • en prévention de la constipation, préconiser dès l’initiation du traitement des mesures hygiéno-diététiques et la prise d’un laxatif (sorbitol)
  • lors de canicule, peut aggraver les effets d’un coup de chaleur
  • propres au système transdermique:
    • surveillance attentive en cas de fièvre; éviter les bains chauds; ne pas exposer l'endroit où le patch est appliqué à des sources externes de chaleur   comme des coussins chauffants, des couvertures électriques,… (risque d’augmentation de la concentration sérique du fentanyl lorsque la température de la peau s'élève)
    • appliquer le patch sur une peau saine (au niveau du thorax, du haut du dos ou de la partie supérieure du bras), sur une surface glabre et sèche
    • le patch doit être appliqué directement après le retrait du sachet et maintenu fermement pendant trente secondes contre la peau pour une adhérence optimale
    • changer de site d’application lors de chaque renouvellement du patch; vérifier que le patch précédent a été retiré
    • se débarrasser minutieusement des dispositifs usagés (contiennent encore une grande quantité de fentanyl)
    • éviter de recoller un patch décollé
    • variations interindividuelles possibles de l’absorption car dépend de l’épaisseur de la peau au site d’application, de la température corporelle et du degré de sudation, et donc surveillance attentive si changement de spécialité

Effets indésirables

  • les plus fréquents sont: nausées, vomissements, constipation, hypotension, bradycardie, confusion, sudation et rétention urinaire; une tolérance à ces effets indésirables s’installe progressivement hormis pour la constipation
  • sédation et dépression respiratoire (si elles se prolongent ou réapparaîssent, peuvent être le signe d’une surdose)
  • des réactions cutanées telles que rash, érythème et prurit ont été rapportées

Interactions

+ alcool et médicaments dépresseurs du système nerveux central: potentialisation de l’effet dépresseur sur le système nerveux central

+ agonistes-antagonistes morphiniques (buprénorphine, pentazocine): diminution de l'effet antalgique par blocage compétitif des récepteurs, avec risque d'apparition d'un syndrome de sevrage

+ inducteurs du CYP3A4 (voir $): risque de diminution d’effet du fentanyl

+ inhibiteurs du CYP3A4 (voir $): risque d’accumulation du fentanyl et d’augmentation de ses effets indésirables

+ médicaments bradycardisants (amiodarone, sotalol, diltiazem, vérapamil, clonidine, moxonidine): augmentation du risque d’allongement de l’intervalle QT

+ médicaments sérotoninergiques (IMAO, amitriptyline, ISRS, dextrométhorphane, tramadol, triptans, millepertuis): risque accru de syndrome sérotoninergique

+ médicaments qui augmentent le risque de constipation ou d’obstruction intestinale: augmentation du risque de constipation

Couper et broyer

  • couper: éviter de couper les patchs étant donné l'absence d'informations au sujet de la qualité, de l'efficacité et de la sécurité de dispositifs transdermiques coupés. Cas de surdosage rapportés.


Feedback

Feedback

Inscrivez-vous et restez informé!

Vous souhaitez rester informé(e)  de nos projets;

le Formulaire(Info), le (e)-folia, les fiches de transparence ou nos nouveaux projets?

Inscrivez-vous ici