Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Login rédaction

Formulaire de soins aux Personnes Agées

Hypotension orthostatique

Littérature consultée à la date du : 31/01/2017

  • En présence d’une hypotension orthostatique, il faut d’abord revoir le traitement médicamenteux et l’adapter/modifier si nécessaire.

Traitement

A prendre en considération

Chez des patients de 70 ans d’âge moyen et présentant une hypotension orthostatique progressive (après quelques minutes de station debout), le port de bas compressifs diminuent leurs symptômes (troubles de l’équilibre, faiblesse, palpitations)$​​.
Les preuves d’efficacité des traitements non pharmacologiques de l’hypotension orthostatiques reposent sur peu d’études avec de faibles échantillons, non spécifiquement âgée$​​​.

Nous prenons les traitements non pharmacologiques en considération étant donné l’absence d’effets indésirables,  malgré des preuves d’efficacité limitées (peu d’études, faibles échantillons, non spécifiquement population âgée$​​.

  • Une petite étude cas-contrôle chez des personnes âgées d’au moins 65 ans a montré l’intérêt de pratiquer 10 extensions complètes des membres inférieurs contre résistance avant de passer à la position debout pour prévenir une chute des chiffres de la pression artérielle$​​​​​​​​​​​​. En pratique : il faut réaliser 10 extensions complètes des membres inférieurs, en partant de 60° de flexion des hanches et de 90° de flexion des genoux et des chevilles pour atteindre une extension complète de ces articulations contre une résistance élastique. 
  • Les preuves d’efficacité des traitements non pharmacologiques de l’hypotension orthostatique reposent sur peu d’études avec de faibles échantillons, non spécifiquement de population âgée.

L’arrêt de médicaments antihypertenseurs peut faire disparaitre une hypotension orthostatique chez des personnes fort âgées souffrant de troubles cognitifs légers​.

Non sélectionné

La midodrine pourrait être efficace en cas d’hypotension orthostatique en termes d’amélioration de la qualité de vie, d’une amélioration symptomatique et de prévention des syncopes. Les preuves sont de qualité modérée à faible$​​​​$.
Ce médicament peut présenter des effets indésirables parfois graves (AVC, infarctus du myocarde, ...)$​​​​​​​​​. La midodrine n’est pas commercialisée en Belgique.

La fludrocortisone (100 mcg/j, minéralocorticoïde uniquement disponible en magistrale) n’avait été évaluée que dans de très petites études$​​​​​​​​. Si elle montre une efficacité sur les chiffres de pression artérielle et les symptômes d’hypotension orthostatique dans certaines de ces études, elle n’a pas d’efficacité dans l’étude en cas de syndrome de fatigue chronique ni sur les chiffres tensionnels ni sur le bien-être des patients. 
Une RCT incluant 210 patients présentant des syncopes vasovagales fréquentes$​​​montre que l’administration de fludrocortisone à la dose maximale tolérée (0,05 à 0,2 mg/j) réduit le nombre de syncopes. Cette efficacité est particulièrement observée chez des sujets jeunes, avec des chiffres bas de pression artérielle et sans comorbidité$​​​.

Conclusion

Les données sont actuellement insuffisantes pour se prononcer sur l’utilité de la fludrocortisone comme traitement d’une hypotension orthostatique chez des personnes âgées.

A éviter

L’efficacité de l’étiléfrine dans l’hypotension orthostatique n’est pas prouvée et ce médicament peut provoquer des effets indésirables graves entre autres cardiovasculaires$​​​.