Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Login rédaction

Formulaire de soins aux Personnes Agées

Diverticulite

Littérature consultée à la date du : 31/03/2017

Nous ne disposons pas de preuves de l’intérêt d’une antibiothérapie systématique en cas de diverticulite non compliquée

Traitement

Sélectionné

En cas de diverticulite non compliquée, les preuves manquent pour recommander une antibiothérapie dans un but de guérison plus rapide ou de prévention des complications$$​​​​​​​​$​​​​​​​​$​​​​​​​​$​.
Le paracétamol est indiqué à titre antalgique. Il faut éviter l'emploi d'AINS ou d'analgésiques morphiniques en raison du risque accru de perforation$​​​​​​​​.
Il est recommandé de ne donner que des liquides dans un premier temps et de réintroduire progressivement une alimentation solide lorsque les symptômes régressent après 2 à 3 jours.$​​​​​​​​. 

Une hospitalisation est indiquée si une diverticulite se manifeste chez un patient à risque (symptômes sévères d'infection, diabète, insuffisance rénale, malignité, cirrhose, traitement par corticostéroïdes oraux, chimiothérapie ou traitement par immunosuppresseurs), ou s'accompagne de complications (pertes de sang rectales, perforation, péritonite, abcès intra-abdominal, formation de fistule) ou en cas de persistance des symptômes après 48 heures malgré un traitement antibiotique en ambulatoire$​​​​.

A prendre en considération

Selon le guide du BAPCOC$​​​​​​​​​​​« en attendant plus d’études, un traitement antibiotique peut quand même être envisagé ». Cette recommandation très faible ne tient pas compte des dernières études publiées :

  • Une RCT publiée en 2012 ne montrait pas de bénéfice d’un traitement par antibiotique d’une diverticulite aiguë non compliquée en termes de délai de guérison de prévention des complications ou d’une récidive$​​​​​​.
  • Une RCT effectuée en Hollande et publiée en 2016$​​montre que, versus antibiotiques, un traitement d’observation ne prolonge pas significativement le délai de guérison chez des sujets (âge moyen de 57 ans) présentant un premier épisode de diverticulite aiguë primaire, du côté gauche, non compliquée, prouvée par CT scan, avec hospitalisation significativement plus courte pour le traitement d’observation.

Sur base de la littérature récente​​​​​, un GPC étatsunien recommande de ne recourir à un antibiotique en cas de diverticulite non compliquée que de manière sélective$​​​​​​​​​​ ​. Les antibiotiques devraient être utilisés en cas d’immunosuppression, de comorbidité importante, de syndrome inflammatoire important, de sepsis$​​​​​​​.