Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Login rédaction

Formulaire de soins aux Personnes Agées

Otite moyenne chronique suppurative

Littérature consultée à la date du : 31/03/2017

Adresser le patient au spécialiste pour le nettoyage de l'oreille.

Traitement

Sélectionné

Pour l’otite chronique suppurative, les études cliniques apportent des preuves faibles de l’efficacité de l’administration d’un antibiotique local sans différence franche entre différents antibiotiques (quinolones versus non quinolones)$​​​​​. Preuves modérées d’une moindre efficacité d’un antibiotique oral versus antibiotique topique$​​​​​. Il existe un consensus selon lequel une administration locale d'un antibiotique ne doit être effectuée qu'après un nettoyage de l'oreille$​​​​​$​​​​​. Comme le nettoyage à la seringue est contre-indiqué en cas d'infection et en présence d'une perforation du tympan, il est souvent nécessaire de référer le patient au spécialiste à cet effet. Seule la ciprofloxacine est enregistrée pour l'emploi dans l'oreille en cas de perforation du tympan. La néomycine et la polymyxine B sont ototoxiques et leur emploi est donc déconseillé$​​. Nous sélectionnons la ciprofloxacine.

A prendre en considération

Pour l'otite chronique suppurative, les études cliniques apportent des preuves de l’efficacité de l'administration d'un antibiotique local sans différence franche entre différents antibiotiques (quinolones versus non quinolones)$​​​. Preuves modérées d’une moindre efficacité d’un antibiotique oral versus antibiotique topique$​​​. Il existe un consensus selon lequel une administration locale d'un antibiotique ne doit être effectuée qu'après un nettoyage de l'oreille$​​​$​​​. Seule la ciprofloxacine est enregistrée pour l'emploi dans l'oreille en cas de perforation du tympan. La néomycine et la polymyxine B sont ototoxiques et leur emploi est donc déconseillé$​​​.Nous sélectionnons la ciprofloxacine.

Non sélectionné

Absence d’études évaluant un antibiotique oral versus placebo dans cette indication. Preuves modérées d’une moindre efficacité d’un antibiotique oral versus antibiotique topique$​​.

Pour l'otite chronique suppurative, les études cliniques apportent des preuves faibles de l’efficacité de l'administration d'un antibiotique local avec un corticostéroïde en administration locale sans plus-value démontrée versus antibiotique seul$​​​​.
Les médicaments de ce type disponibles en Belgique sont potentiellement ototoxiques en cas de tympan perforé et nous n’en sélectionnons donc aucun.

Il n’y a pas de preuve franche de l’intérêt d’une monothérapie avec des corticostéroïdes topiques.

L’efficacité d’antiseptiques locaux dans cette indication est insuffisamment évaluée.