Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Login rédaction

Formulaire de soins aux Personnes Agées

Dermatite séborrhéique

Littérature consultée à la date du : 15/08/2017

  • Un traitement local par un dérivé azolique est le traitement indiqué de la dermatite séborrhéique.
  • En cas d'érythème et des démangeaisons un traitement topique à l'hydrocortisone -brièvement et par épisodes- peut être ajouté.

Traitement

Sélectionné

Efficacité
Les dérivés azoliques sont des médicaments efficace dans la dermatite séborrhéique du visage ou du corps$​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​.
Après la guérison, l'application intermittente (1 fois par semaine) peut maintenir la rémission$​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​.
Sécurité
Dermatite de contact allergique, rarement irritation cutanée (Répertoire CBIP 15.1.3).
Sélection
Le kétoconazole sous forme de crème (Nizoral® crème) est retiré du marché. Il existe encore uniquement sous forme de shampooing. Dans les dermatomycoses superficielles, d’autres dérivés azoliques sous forme de crème, ayant une efficacité comparable, sont disponibles (Folia ‘bon à savoir’ nov. 2019).
Il n'y a pas de différence d'efficacité connue entre les dérivés d'azole locaux, mais il existe des différences de coût, de remboursement et de posologie$​​​​​​.
Isoconazole 1% crème a été sélectionnée sur la base de ces critères.

 

Médicaments sélectionnés

Efficacité
 L’efficacité du kétoconazole dans le traitement de la dermatite séborrhéique du cuir chevelu a été établie$​​$​​.  Voir aussi positionnement Répertoire CBIP 15.1.3.
Après la guérison, l'application intermittente (1 fois par semaine) peut maintenir la rémission$​​​​​​​​​​​​​​​.
Sécurité
Le kétoconazole est bien supporté (dans de très rares cas, une dermatite de contact peut se manifester)$​​​​​​​​​​​​​​​.
Sélection
Le shampoing à base de kétoconazole est sélectionné pour la dermatite du cuir chevelu.

Médicaments sélectionnés

A prendre en considération

Efficacité
Les corticostéroïdes locaux ont une efficacité établie dans la dermatite séborrhéique. Leur efficacité est comparable à celle des azoles pour le délai jusqu'à la rémission. Il n'y a cependant pas d'études d'une durée de plus de 4 semaines examinant la rémission complète$​​​​​​​​​​​​​​​​​.
Sécurité
Atrophie cutanée, vergetures, télangiectasies, infections, cicatrisation retardée, hypertrichose, dermatite périorale, altération pigmentaire: surtout après une application prolongé(Répertoire CBIP15.2)$​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​$​​​​​​​​​.  C'est pouquoi le traitement par hydrocortisone doit être limité autant que possible, donc: à utiliser uniquement en cas de troubles gênants et pour une durée courte. 
Directives
Les directives recommandent de réserver plutôt les corticostéroïdes locaux à un emploi épisodique et de courte durée visant à réduire l'érythème et les démangeaisons$​​​​​​​​​$​​​​​​​​​$​​​​​​​​​​​​​​​​​​​. Clinical Evidence les considère comme 'bénéfiques', malgré l'absence de bonnes études.
L'hydrocortisone (sur le visage) ou les corticostéroïdes des classes 2 et 3 (sur le corps) peuvent avoir un effet thérapeutique additionnel (sur l'érythème et le prurit) en association avec le kétoconazole$​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​$​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​.  L'emploi en monothérapie est déconseillé à cause de la suspicion d'un risque accru de rechute$​​​​​​​​​​​​​​​​​​​​. 

Médicaments sélectionnés

Traitement local avec ciclopirox est plus efficace que le placebo, et aussi efficace qu'un dérivé azolique $​​​$​​​  (Répertoire CBIP 15.1.3) ​. 
Ciclopirox peut être considéré comme une alternative à l'isoconazole en cas d'effet insuffisant ou trop d'effets secondaires d'un traitement par un dérivé azolé topique$​​​.

 

 

Non sélectionné

Efficacité
Il n'existe qu'une RCT de faible qualité pour le traitement des pellicules. Cette RCT a comparé le sulfure de sélénium à 2,5%, un shampooing au kétoconazole à 2 % et un placebo, appliqués 2 fois par semaine dans le traitement de pellicules modérées à sévères. Les pellicules s'amélioraient significativement mieux avec le sulfure de sélénium (67 %) et le kétoconazole (73 %) par rapport au placebo (44 %)$​​​​​​$​.
On ne connaît pas de données sur l'efficacité au niveau du visage et du corps.

Sécurité
Des démangeaisons et une sensation de brûlure sont des effets indésirables possibles (plus fréquents lors de l'emploi du sulfure de sélénium qu'avec le kétoconazole)$​​​​​​$​. Son odeur est désagréable, les cheveux et le cuir chevelu deviennent plus vite gras et une chute de cheveux peut se produire en cas d'application fréquente$​​​​​​.

Directives et conclusions
Le sulfure de sélénium (dans l'indication de pellicules) n'est pas le produit de premier choix en raison des preuves faiblement étayées de son efficacité et des effets indésirables gênants possibles$​​​​​​. Selon Clinical Evidence, le sulfure de sélénium est une alternative en cas d'inefficacité d'autres traitements en cas de pellicules$​​​​​​. On ne dispose pas de données sur son efficacité lors de l'emploi sur le corps et sur le visage.

Le shampooing au goudron n'est plus utilisé, et n'est plus disponible en Europe. Une seule petite RCT a comparé le traitement oral à l'aide de 200 mg d'itraconazole, deux jours par mois, et le placebo, et a observé un effet positif$​​. A défaut de comparaison avec un traitement local et en raison d'effets indésirables et d'interactions possibles, les antimycotiques oraux ne sont pas sélectionnés. L'efficacité des antimycosiques oraux n'est pas bien démontrée$​​​​​​. L'emploi local du miconazole et du métronidazole dans cette indication n'est étayé par aucune étude$​​​​​​.