Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Aller à l'aperçu des médicaments

Valsartan

ATC: C09CA03

Diovane Valsartan EG Valsartan Krka Valsartan Sandoz

Cliquez sur le nom de marque pour plus d’informations sur ce médicament via le CBIP.

Indications

système cardiovasculaire :  Alternative si intolérance aux IECA

Contre-indications

  • sténose de l'artère rénale bilatérale ou sténose sur rein unique.
  • hyperkaliémie.
  • insuffisance hépatique sévère

Dosage

  • La posologie mentionnée ci-dessous indique quelle est la dose de départ en général, et jusqu'où elle peut ensuite être augmentée, pour autant qu'elle soit tolérée.
  • Dans l'hypertension réno-vasculaire et lorsque le patient est déjà sous diurétiques ou régime hyposodé, la posologie initiale est plus faible.
  • La dose doit être réduite en cas d'insuffisance hépatique.

hypertension

  • 80 mg, éventuellement jusqu'à 320 mg p.j. en 1 prise

après infarctus du myocarde

  • 40 mg, éventuellement jusqu'à 320 mg p.j. en 2 prises

insuffisance cardiaque

  • 80 mg, ensuite augmenter lentement jusqu'à la dose maximale tolérée (max. 320 mg p.j. en 2 prises)

En cas d'insuffisance rénale

  • Aucune adaptation posologique n',est nécessaire chez les patients adultes dont la clairance de la créatinine est > 10 ml/min   (RCP).

Précautions d’utilisation

PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES CHEZ LES PERSONNES ÂGÉES

 

Avant initiation du traitement

 

  • déterminer la kalémie + l'eDFG
  • contre-indications :
    • hyperkalémie
    • sténose bilatérale des artères rénales ou sténose sur rein unique.
    • insuffisance hépatique sévère.

 

En début de traitement 

 

  • risque d'hypotension lors de la première dose et lors d'une augmentation de la dose.
  • détérioration de la fonction rénale (et parfois insuffisance rénale aiguë)

-> débuter par de (très) faibles dose si déplétion volémique (p.ex. ¼ de la dose habituelle), insuffisance cardiaque, insuffisance rénale, artériopathie périphérique ou athérosclérose généralisée.

 

 

 

 

 

 

 

En cours de traitement 

 

 

  • prendre tous les jours à la même heure
  • contrôle de la kaliémie + de l'eDFG deux semaines après début du traitement et après chaque ajustement de la dose.
  • attention aux interactions:
    • addition d'effets indésirables comme :
      • insuffisance rénale (AINS, diurétiques),
      • effet hyperkaliémiant  (sels de potassium, héparines, triméthoprime,....)
      • effet hyponatrémiant  (SSRI, SNRI, antiépileptiques, diurétiques thiazidiques,  sulfamidés hypoglycémiants,.. )
      • baisse excessive de la pression artérielle (autres antihypertenseurs, dérivés nitrés, lévodopa, alcool et en cas d'hypovolémie)
    • risque de crampes (via troubles électrolytiques: diurétiques, laxatifs, corticoïdes,..)
    • diminution de l'élimination rénale de : digoxine, lithium, metformine...
  • en cas d´hypovolémie (forte chaleur, vomissements, diarrhée) : recommander une bonne hydratation.
  • arrêter le traitement aux premiers signes d'angioedème.

 

Effets indésirables

  • hypotension après administration de la première dose d'un sartan ou après une augmentation de la dose, s
  • détérioration de la fonction rénale (et parfois insuffisance rénale aiguë)
  • hyperkaliémie, rarement hyponatrémie.
  • troubles gastro-intestinaux (entre autres diarrhée).
  • oedème angioneurotique. 

voir répertoire CBIP 1.7.2

Interactions

  • addition d'effets indésirables comme :
    • insuffisance rénale (AINS, diurétiques),
    • effet hyperkaliémiant  (sels de potassium, héparines, triméthoprime,....)
    • effet hyponatrémiant  (SSRI, SNRI, antiépileptiques, diurétiques thiazidiques,  sulfamidés hypoglycémiants,.. )
    • baisse excessive de la pression artérielle (autres antihypertenseurs, dérivés nitrés, lévodopa, alcool et en cas d'hypovolémie)
  • risque de crampes (via troubles électrolytiques: diurétiques, laxatifs, corticoïdes,..)
  • diminution de l'élimination rénale de : digoxine, lithium, metformine...

voir répertoire CBIP 1.7.2 

Couper et broyer

Commentaires

MOTIVATION POUR LA SÉLECTION

  • Dans la plupart des indications, les sartans sont aussi efficaces que les IECA, mais les preuves d'efficacité des IECA sont plus fortes. Les sartans peuvent être utilisés lorsqu'un IECA est indiqué  mais que celui-ci provoque par ex. de la toux (Répertoire CBIP1.7.2).
  • Le valsartan est le sartan sélectionné car il a été évalué dans plusieurs indications, notamment l'insuffisance cardiaque, l'hypertension et en post-infarctus du myocarde.


Feedback

Feedback

Inscrivez-vous et restez informé!

Vous souhaitez rester informé(e)  de nos projets;

le Formulaire(Info), le (e)-folia, les fiches de transparence ou nos nouveaux projets?

Inscrivez-vous ici