Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Aller à l'aperçu des médicaments

Azélastine chlorhydrate

ATC: S01GX07

Allergodil

Cliquez sur le nom de marque pour plus d’informations sur ce médicament via le CBIP.

Indications

Ophtalmologie :

Dosage

  • La posologie habituelle est d’une goutte dans chaque œil, deux fois par jour (matin et soir), qui peut être augmentée à 4 fois par jour si nécessaire.

Précautions d’utilisation

PRECAUTION PARTICULIERES CHEZ LES PERSONNES ÂGEES

  • Consultez un médecin si les symptômes ne sont pas soulagés ou s’aggraves après 48 heures
  • Une utilisation de plus de 6 semaines demande un contrôle médical.
  • Ne l'utilisez pendant le port de lentilles de contact souples.
  • Le risque d'effets systémiques peut être limité en exerçant une pression au niveau du canal lacrymonasal à l’angle interne de l’œil pendant 1 à 2 minutes et en gardant les yeux fermés (sans cligner).
  • Insister sur une hygiène correcte des mains. 
  • Eviter de toucher avec l’extrémité du compte gouttes les cils, paupières, conjonctive et les sécrétions conjonctivales.
  • Voir aussi Répertoire CBIP

Effets indésirables

Préservation et conservation

  • ne plus utiliser un mois après la date d'ouverture

Commentaires

MOTIVATION POUR LA SELECTION

 

  • Les antihistaminiques H1 en usage local améliorent les symptômes ophtalmiques. L’effet des antihistaminiques H1 à usage ophtalmique apparaît après quelques minutes voir. Répertoire CBIP.
  • Si le patient, atteint du rhume des foins, a également des plaintes nasales, il est préférable de choisir un spray nasal corticostéroïde, car cela a clairement un effet favorable démontré sur les plaintes oculaires.
  • Les différences entre les diverses préparations sont mineures Fiche de Transparance.
  • Chez les patients souffrant de conjonctivite allergique, il est préférable d’utiliser des produits ne contenant pas d’agent conservateur.  Des agents conservateurs peuvent, des réactions allergiques (surtout le chlorure de benzalkonium et les parabènes) et peuvent détériorer la stabilité du film lacrymal voir Répertoire CBIP.  
  • Parmi les antihistaminiques H1 en collyre, seuls ‘azélastine chlorhydrate collyre ophtalmique (0,5 mg /1 ml) 10ml’ et ‘kétotifène collyre ophtalmique (0,25mg /1ml) 5ml’ sont sans conservateur.

Nous sélectionnons ‘azélastine chlorhydrate collyre ophtalmique (sans cons.) 0,5mg /1ml 10ml’ , c'est un antihistaminique H1 sans conservateurs et c'est moins cher que kétofène.



Feedback

Feedback

Inscrivez-vous et restez informé!

Vous souhaitez rester informé(e)  de nos projets;

le Formulaire(Info), le (e)-folia, les fiches de transparence ou nos nouveaux projets?

Inscrivez-vous ici