Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Aller à l'aperçu des médicaments

Fluticasone

ATC: R03BA05

Flixotide

Cliquez sur le nom de marque pour plus d’informations sur ce médicament via le CBIP.

Indications

Système respiratoire:

Contre-indications

  • tuberculose active

Dosage

  • dispositifs d'inhalation (aérosol-doseur ou diskus): 100 à 500 µg 2 x  par jour; dose maximale journalière = 2 mg
  • suspension pour nébulisation: 500 à 1000 µg  2x  par jour; dose maximale journalière = 4 mg
  • la posologie de départ est généralement faible; elle peut être éventuellement augmentée
  • si la situation est stabilisée, une diminution de la dose est à envisager

Précautions d’utilisation

  • prudence en cas d'infections fongiques ou virales des voies respiratoire
  • après chaque utilisation, gargariser avec de l'eau pour réduire le risque de candidose (bouche et gorge) et de raucité de la voix
  • inhalateur pour poudre: une capacité respiratoire suffisante est nécessaire (absence de gaz propulseur) et il est conseillé au patient de faire une expiration forcée pour provoquer une inspiration réflexe, rapide et profonde; ne pas soufler, ni expirer dans le dispositif
  • aérosol-doseur: une coordination pression-inspiration est nécessaire et l'utilisation d'une chambre d'expansion est recomandée (augmentation de la disposition pulmonaire et diminution du risque de mycoses oro-pharyngées); avant la première utilisation, libérer 2 doses afin d'amorcer correctement le dispositif

Effets indésirables

  • raucité de la voix, candidose orale, pharyngée et oesophagienne souvent asymptomatique 
  • effets indésirables systémiques en cas d'usage prolongé à doses élevées: insuffisance surrénalienne, diminution de la densité minérale osseuse, cataracte, glaucome à angle ouvert, amincissement de la peau avec risque de lésions
  • risque accru de pneumonie en cas d'utilisation prolongée dans la BPCO

Interactions

+ inhibiteurs puissants du CYP3A4 (voir $): exposition systémique accrue

+ fluoroquinones et autre médicament qui augmente le risque d'atteinte tendineuse (statine): augmentation du risque de tendinopathies (y compris avec corticoïde inhalé)

+ addition du risque hypokaliémie, plus particulièrement en cas d'asthme sévère car plusieurs facteurs aggravants sont le plus souvents associés: β2-mimétiques, théophylline, corticoïdes, diurétiques, hypoxie

 

Préservation et conservation

  • diskus: à conserver dans une endroit sec 
  • suspension pour nébulisation: après ouverture des unidoses, les conserver au réfrigérateur (2°C à 8°C) et les utiliser dans les 12 heures suivant l'ouverture

 

Commentaires

MOTIVATION POUR LA SÉLECTION 

  • Asthme : en cas de contrôle insuffisant des symptômes avec ‘le traitement symptomatique à la demande’, les corticostéroïdes inhalés, à des doses faibles à modérées, constituent la base du traitement d'entretien.  Ce traitement est ajouté au traitement symptomatique.
  • En cas de BPCO sévère à très sévère : Les corticostéroïdes inhalés ne doivent surtout pas être administrés systématiquement aux patients âgés souffrant de BPCO, comme c'est souvent le cas de nos jours. Leur effet est en tout cas plus faible que dans l'asthme. Au vu de leurs effets indésirables potentiels, comme un risque accru de pneumonie, ils ne peuvent être utilisés qu’en ajout aux bronchodilatateurs à longue durée d'action, et sous des conditions étroitement définies. 

La fluticasone est sélectionnée parce qu'elle est la seule indiquée dans l’asthme comme dans la BPCO et qu’elle est également disponible en nébulisation.



Feedback

Feedback

Inscrivez-vous et restez informé!

Vous souhaitez rester informé(e)  de nos projets;

le Formulaire(Info), le (e)-folia, les fiches de transparence ou nos nouveaux projets?

Inscrivez-vous ici