Aller au contenu
Attention: Pour améliorer votre expérience sur ce site web, nous utilisons des cookies.
Menu
Aller à l'aperçu des médicaments

Nortriptyline

ATC: N06AA10

Nortrilen

Cliquez sur le nom de marque pour plus d’informations sur ce médicament via le CBIP.

Indications

Système nerveux:

Soins palliatifs - Soins de fin de vie: 

  • dépression,à prendre en considération: choix entre nortriptyline (ATC) et sertraline (ISRS), en fonction des caractéristiques du patient.

Contre-indications

  • infarctus du myocarde récent, arythmies, troubles de conduction intracardiaque
  • troubles hépatiques sévères

Dosage

  • commencer avec 10 à 25 mg par jour le matin; augmenter si nécessaire la dose de 25 mg (posologie maximale: 50 mg par jour)
  • quand il y a une réponse clinique (après 2 à 4 semaines), le traitement doit être poursuivi au moins 4 à 6 mois
  • à la fin du traitement, il est conseillé de réduire progressivement la dose

En cas d'insuffisance rénale

  • Jusque 10 ml/min (DFG): même dose qu'en cas de fonction rénale normale
  • <10 ml/min (DFG): même dose qu'en cas de fonction rénale normale, mais commencer la thérapie par une dose plus faible

Précautions d’utilisation

  • effets anticholinergiques: prudence particulière chez les patients souffrant d’hypertrophie prostatique, de rétention urinaire, de glaucome à angle fermé, de constipation chronique
  • abaisse le seuil convulsif: prudence en cas d’antécédents d’épilepsie
  • risque de chutes avec leurs conséquences
  • la nortriptyline est légèrement stimulante contrairement à la plupart des tricycliques

Effets indésirables

  • arythmie, hypotension orthostatique
  • confusion
  • effets anticholinergiques (faibles), dont constipation, sécheresse buccale et oculaire
  • prise de poids possible
  • anxiété, agitation, insomnie

Interactions

+ IMAO: risque de crises hypertensives et hyperpyrétiques =>  2 semaines d’arrêt d’un IMAO avant instauration de la nortriptyline

+ médicaments dépresseurs du système nerveux central et alcool: potentialisation des effets sédatifs

+ médicaments qui allongent l’intervalle QT (voir ), médicaments bradycardisants, médicaments hypokaliémants (voir ): augmentation du risque de torsades de pointes

+ antihypertenseurs à action centrale (méthyldopa, clonidine, moxonidine, guanfacine): la nortriptyline contrecarre leur action

+ sympathicomimétiques (par ex. les décongestionnants): la nortriptyline renforce leur action

+ inhibiteurs de CPY2D6 (voir ): augmentation des effets indésirables de la nortriptyline

+ médicaments abaissant le seuil épileptogène (ISRS, neuroleptique, tramadol, inhibiteurs des cholinestérases): addition d’effets convulsivants

+ médicaments potentiellement constipants (dont opiacés, autres antidépresseurs imipraminiques, antihistaminiques H1, diurétiques, vérapamil, diltiazem, amlodipine, ondansétron, moxonidine, clonidine): augmentation du risque de constipation

Couper et broyer

  • broyer: les comprimés de Nortrilen® peuvent être broyés extemporanément

Commentaires

MOTIVATION POUR LA SÉLECTION

Choix entre un ISRS et un ATC :  
  • Il n'est pas prouvé que, dans la dépression l'efficacité des antidépresseurs tricycliques (ATC) diffère de celle des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS)
  • Le choix sera déterminé essentiellement par la comorbidité, les traitements antidépresseurs antérieurs, les contre-indications, les effets indésirables, les interactions avec d'autres médicaments, le coût du traitement et la préférence du patient.
    • Les ISRS sont préférés chez les patients présentant une pathologie cardiaque, un risque suicidaire importan et/ou pour lesquels les effets anticholinergiques doivent être évités. Ils constituent le premier choix des patients atteints d’affections physiques chroniques.
    • Les ATC sont préférables aux ISRS dans la maladie de Parkinson (nortriptyline), lors d'un traitement simultané avec des AINS ou des antiagrégants, ou chez des patients avec des antécédents d'hémorragies gastro-intestinales
Dans la classe des ATC, nortriptyline est sélectionnée car cette molécule provoque moins d'hypotension orthostatique et a relativement peu d'effets secondaires  anticholinergiques.


Feedback

Feedback

Inscrivez-vous et restez informé!

Vous souhaitez rester informé(e)  de nos projets;

le Formulaire(Info), le (e)-folia, les fiches de transparence ou nos nouveaux projets?

Inscrivez-vous ici